« Vis-à-vis » : Dans l’intimité des Parisiens

publié le mercredi 05 novembre 2014 à 19:47
gail-albert-halaban-paris-08.nocrop.w1800.h1330-810x608

Crédit Image : Gail Albert Halaba. Courtesy éditions de la Martinière

Le temps de la série Vis-à-vis, la photographe américaine Gail Albert Halaban s’est glissée dans la peau des Parisiens en épiant leur quotidien, appareil en main, depuis de l’immeuble opposé. Un travail entre voyeurisme et curiosité naïve à voir absolument. 

Quel Parisien n’a jamais surpris un voisin vaquant à ses occupations sans se préoccuper le moins du monde qu’il était observé depuis la fenêtre dans l’appartement en face du sien ? Gail Albert Halaban a saisi sur le vif ces instants du quotidien pour nous en dévoiler les meilleurs morceaux : une femme qui travaille à la tombée de la nuit, une jeune fille qui semble revenir chez elle ou encore un homme qui met la table.

Peut-être faites vous partie sans le savoir de l’une de ses photographies ?

AJOUTER UN NOUVEAU COMMENTAIRE