Tendance : le retour du rose pâle

publié le lundi 07 septembre 2015 à 09:55

Qu’il soit poudré ou bonbon, le rose est de tous les podiums cette rentrée. Exit la palette Barbie, il se décline en autant de styles que de camaïeux pour des silhouettes féminines et sophistiquées. La preuve en 4 défilés.

Pixelformula  Womenswear Winter 2015 - 2016 Ready To Wear Paris Chanel

Photo : PIxelformula

La poupée Chanel

Babydoll qui joue les grandes, la poupée Chanel, toute de rose vêtue, pique les talons et les perles de sa mère. Maline et futée, elle n’en fait qu’à sa tête, pourvu que ses jeux (et ses vêtements) la divertissent plusieurs heures durant. Et à celles qui aimeraient partager son caprice rose acidulé, notre jeune hôte vous convie à une dinette improvisée dans son salon de thé. Au menu : robe effet tweed et jupe quadrillée. Attention toutefois à ne pas abuser de tant de rose sucré, car vous risqueriez d’attraper une tenue cariée.

Pixelformula Dolce Gabbana Womenswear  Winter 2015 - 2016 Ready To Wear  Milan

Photo : Pixelformula

La mamma Dolce & Gabanna

Rose douceur, rose bonheur.  La palette layette va à ravir aux mamans modernes, « les plus belles du monde » selon Messieurs Dolce et Gabanna. A la fois pratiques et chics, ces mères tout-terrain soufflent un vent de mode sur les bobos et font du lunch bag le nouveau cabas. Aussi douces qu’une caresse, aussi colorées qu’un dessin d’enfant, les mammas D&G cajolent un sens du style juvénile pour une récré mode façon rose bonbon. Un peu de douceur dans ce monde de brutes…

Pixelformula Marni Womenswear  Winter 2015 - 2016 Ready To Wear  Milan

Photo : Pixelformula

L’amazone Marni

Finie la poupée au teint de porcelaine et aux joues rosies de timidité. En frondeuse tranquille, l’amazone de la mode affiche haut la couleur : ses vêtements rosés se teintent d’un léger voile pêche, parce que notre impertinente ne subit pas les roses pâles, elle se les approprie. Fière et sauvage, cette reine des insoumis est une douce indomptable. Le cuir de bête et la fourrure de louve sont là pour faire passer le message : ne vous laissez pas amadouer par son apparente fragilité, ou vous pourriez le regretter.

Pixelformula Prada Womenswear  Winter 2015 - 2016 Ready To Wear  Milan

Photo : Pixelformula

La first lady Prada

Chez le couturier italien, la première dame ré-exploite le mythe de Jacky Kennedy. En prima donna de charme, elle représente un savoir-faire de tailoring tout italien. Coupe droite et au-dessus du genou, cet ambassadrice du bon goût signe des tenues à l’élégance conventionnelle rehaussées d’une impertinence toute latine. Elle n’a donc pas peur d’associer à son manteau de laine rose (et son chignon haut perché) une paire de gants vert émeraude dont le satin tranche dans le vif. Le résultat ? Une allure assurée et soignée, qui prouve que dans l’intimité, son apparente douceur se feutre d’un caractère bien décidé.

 

 

AJOUTER UN NOUVEAU COMMENTAIRE