Rentrée littéraire : la sélection de la rédaction

publié le vendredi 11 septembre 2015 à 12:54

Si la rentrée sonne le retour des enfants à l’école et celui des adultes au travail, elle est également l’occasion pour le monde de la culture de dévoiler ses plus belles sorties. Côté littérature, à l’heure où l’Académie Goncourt et le jury du Renaudot dévoilent leurs premières listes, les bons bouquins s’accumulent dans les librairies. Oui mais voilà, plus il y a de choix, moins il est facile de distinguer les vraies bonnes lectures des moins bonnes. On vous aide.

Books

Books

Christine Angot, Un amour impossible, Flammarion

Il y a ceux qui l’aiment, ceux qui la détestent, et ceux qui ont réussi à se laisser convaincre par l’amour impossible de sa rentrée. En proie à une maladive littérature du « moi », Christine Angot est dans son dernier roman parvenue à s’effacer – un peu – pour mieux mettre en avant la femme qui l’a mise au monde. L’auteure y conte avec simplicité et émotion la façon dont la mère qu’elle a tant aimé s’est laissée portée par l’emprise d’un homme, son père, le même dont elle confiait les actes incestueux dans ses précédents livres. S’il en est question dans Un amour impossible, le nouveau roman de Christine Angot est avant tout un beau portrait de femme, d’amante et de mère.

 

Boualem Sansal, 2084, Gallimard

Avec 2084, Boualem Sansal s’applique à décrire ce que serait la société future, sous le régime religieux totalitaire d’un pays nommé Abistan, créé de toutes pièces. Référence au 1984 de Georges Orwell, la dystopie de l’auteur algérien, politique et sociétale, anticipe l’existence d’une nouvelle dictature, qui, si elle est le fruit de l’imagination de Boualem Sansal, tient sa source dans le réel.  À lire différemment du Soumission de Houellebecq, passionnant.

Delphine de Vigan, D’après une histoire vraie, JC Lattès

Pour son quatrième roman, Delphine de Vigan a décidé de s’attaquer aux frontières du réel et de la fiction en contant son amitié avec L., sorte de double qui intervient à un moment où la romancière, en plein désarroi face au succès de son dernier roman, se demande ce qu’elle peut écrire de nouveau. Derrière les étroits liens se créant rapidement entre l’écrivaine et sa nouvelle acolyte L. se cache un suspense plus noir, transformant le roman d’amitié en thriller riche d’interrogations bien réelles sur la forme romanesque et ceux qui la manient.

David Lagercrantz, Millénium 4. Ce qui ne me tue pas, Actes Sud

Attendu au tournant, la quatrième tome de la saga Millénium est l’un des événements de cette rentrée 2015 en ce qu’il poursuit l’histoire de Lisbeth Salander, mais aussi parce qu’il sonne la récupération de la série par David Lagercrantz. Mort en 2004 d’une crise cardiaque, l’auteur originel Stieg Larsson a ainsi malgré lui du laisser son oeuvre dans les mains d’un autre. L’espionnage technico-industriel comme fil rouge, un suspense intact et un gros coup de pouce du succès des livres précédents, Ce qui ne me tue pas finit de prouver aux fans que la saga Millénium n’est pas morte.

AJOUTER UN NOUVEAU COMMENTAIRE

VOUS AIMEREZ AUSSI

Le meilleur des expositions du moment

Toujours à l’affût des dernières nouveautés culturelles à Paris, LE BHV MARAIS vous livre son top 5 des expositions à ne manquer sous aucun prétexte. Oubliez le froid et « culturez-vous » en vous amusant ! Lire la suite

3 idées de circuits à vélo dans Paris

En cette fin d’été, vous êtes bien décidé à dompter le Vélib’ pour profiter des derniers week-ends estivaux. Guidon en main, pied sur la pédale, vous voilà fin prêt pour arpenter les interminables pistes cyclables de la capitale. Et puisque n’est pas Contador qui veut, voici trois parcours sympas pour apprécier Paris « à bicycleeeette » comme dirait l’autre. Lire la suite

Un salon tout en beauté pour la rentrée

Après avoir squatté les terrasses de café et écumé les plages, la saison à venir signe le retour dans nos intérieurs. Pour s’y sentir bien, on mise sur un peu de changement, et on mixe les matériaux, du bois au métal en passant par le cuivre. Lire la suite