Tendance : zoom sur le tatouage blanc

publié le mardi 24 septembre 2013 à 09:19
Getty Images

Getty Images

Le tatouage n’est ni une mode des années 2000, ni une tendance de hipsters. Aussi étonnant que cela puisse paraître, se tatouer la peau est un art ancestral datant de la préhistoire. Un procédé indélébile, qui a vu passer plusieurs modes, dont celles des coloris très pigmentés et des motifs tribaux. Aujourd’hui, en 2013, place à un nouveau mouvement : celui du tatouage blanc.

Créatif et innovant, le tatouage à l’encre blanche est en phase de remplacer les traditionnels gris et noirs. Rihanna, première à avoir adopté l’immaculé, s’est fait tatouer « Thug Life » sur ses phalanges en hommage au rappeur américain Tupac.

Sauf que, contrairement au tatouage noir, le blanc paraît comme sorti de la peau. Un gros relief, qui s’apparente parfois à une cicatrice si le dessin n’est pas bien maîtrisé. Autre inconvénient, celui du pigment, qui a parfois tendance à jaunir avec les années.

Puis, une dernière question subsiste : se faire tatouer implique que le motif se voie… Tout le contraire, en somme, de l’encre blanche (on parle même d’encre invisible) qui ne se remarque pas au premier coup d’œil.

Une tendance adoptée, mais pas forcément approuvée par les tatoueurs. Mais de toutes manières, rien ne vaut une bonne décalcomanie Malabar !

AJOUTER UN NOUVEAU COMMENTAIRE