Photographie : 3 expos parisiennes à ne pas louper

publié le mardi 29 avril 2014 à 11:30

Amateurs de beaux clichés, voici trois expositions qu’il ne faut en aucun cas manquer à Paris. 

Selfies de stars

Montage Jonas Unger

Adèle Exarchopoulos, Jean Paul Gaultier, Karolina Kurkova, © Jonas Unger, Courtesy Galerie Derouillon (Paris)

Le photographe allemand Jonas Unger a demandé à différentes célébrités de prendre des selfies d’elles-mêmes à l’aveugle et sans décorum particulier : une manière de maîtriser pour la première fois cette image qu’elles renverront au public. Pas de cliché volé par un paparazzi dans la rue, pas non plus de pose angélique revue et corrigée par ordinateur. La star apparaît dépouillée de son aura de vedette pour n’en revenir qu’à l’essentiel: une humanité mêlée d’une touchante fragilité.

Infos : “Jonas Unger, autoportraits” du 24 avril au 21 mai 2014 à la Galerie Derouillon, 38 rue Notre Dame de Nazareth, 75003 Paris. Ouvert du mardi au samedi de 14h à 19h.

 

Sculptures en noir et blanc

Montage Mapplethrope

« Thomas » (1987), « Self-portrait » (Autoportrait) (1988), Patti Smith (1978) © Robert Mapplethorpe Foundation

Cette large rétrospective de l’oeuvre de Mapplethorpe reprend les différents travaux du photographe américain réputé pour ses portraits, ses nus sculpturaux, ses natures mortes et ses clichés sado-masochistes. Au total, plus de 250 photographies sont réunies ici de manière à retracer la courte mais prolifique carrière de l’artiste (du début des années 1970 jusqu’à son décès en 1989) qui n’aura de cesse d’étudier le corps sous toutes ses formes.

Infos : “Robert Mapplethorpe” jusqu’au 13 juillet 2014 au Grand Palais, Galerie sud-est,
3 Avenue du Général Eisenhower, 75008 Paris. Ouvert du mercredi au samedi de 10h à 22h, et le dimanche et lundi de 10h à 20h.

 

Héros érotiques

Montage Pierre et Gilles

« Nono » (Modèle : Julie Depardieu), 2010 – « La Poupée merveilleuse » (Modèle : Zahia Dehar), 2012 – « Le fruit défendu » (Modèle : Arielle Dombasle), 2011 © Pierre et Gilles

Plongez dans l’univers kitsch de Pierre et Gilles, un duo artistique formé en 1976 dont la signature esthétique affirmée réunit l’œil sans concession du photographe et les divagations sensuelles du peintre. Derrière l’objectif, des stars de tous horizons (parmi elles : Arielle Dombasle, Isabelle Huppert, Anna Mouglalis ou Marina Foïs) ainsi que de jeunes éphèbes à la plastique irréprochable. Mises en scène dans des décors inspirés de la mythologie grecque, de l’art nouveau ou de scènes baroques, ces photographies peintes établissent le portrait atypique de  héros qui le sont tout autant.

Infos : « Pierre et Gilles, Heroes”  jusqu’au 31 mai à la Galerie Daniel Templon, 30 rue Beaubourg, 75003 Paris. Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h.

AJOUTER UN NOUVEAU COMMENTAIRE