Mieux dormir : les conseils de Zorha Eulmi, préparatrice en herboristerie

publié le mardi 07 janvier 2014 à 11:36

Pour continuer cette semaine spéciale « comment mieux dormir? », la rédaction du BHV a rencontré Zorha Eulmi, préparatrice en herboristerie et experte en plantes médicinales. Elle nous indique les plante apaisantes pour améliorer son sommeil, tout naturellement.

Crédits : SilviaJansen via Getty Images

Crédits : SilviaJansen via Getty Images

Zorha Eulmi, préparatrice depuis 30 ans à l’Herboristerie du Palais Royal, explique qu’il existe une cinquantaine de plantes qui peuvent avoir un impact sur le sommeil. Généralement prises en infusion, c’est-à-dire dans une eau portée à ébullition puis éteinte dans laquelle les plantes marinent couvertes 4 à 5 minutes, elles peuvent avoir des effets plus ou moins prononcés selon les besoins.

Pour une douce relaxation, de l’ordre de l’apaisement, elle recommande le tilleul, la lavande, la marjolaine, la mélisse ou la fleur d’oranger. Ces infusions sont applicables même aux enfants, dès l’âge de 3 ans. Pour un effet d’endormissement, qui sera réservé cette fois aux adultes et notamment aux plus anxieux, Mme Eulmi conseille généralement des infusions de plante d’aubépine, de coquelicot, de passiflore, de ballote ou de basilic qui sont à prendre à l’heure du dîner. Les plantes plus corsées, destinées aux vrais insomniaques, sont la racine de valériane, l’escholtzia (également appelé le pavot de Californie) et le houblon. Elles se prennent généralement en décoction, c’est-à-dire qu’elles trempent d’abord dans de l’eau froide, que l’on fait ensuite bouillir 2 à 3 minutes avant d’éteindre et de couvrir environ 10 minutes. Elle se prennent au moment du coucher et ont un effet de 4 à 5 heures sur l’organisme.

A cela, la préparatrice propose au cas par cas de rajouter des oligo-éléments et des compléments alimentaires comme le griffonia pour les anxieux, la mélatonine pour les décalages horaires ou le millepertuis pour les terrains dépressifs légers. Ces plantes ne sont toutefois pas indiquées en cas de traitement médical.

Du côté des huiles essentielles, il en existe trois types. Parmi celles que l’on peut respirer, il y a la lavande, le basilic, la marjolaine, le petit grain, et la mandarine. Il suffit pour cela d’appliquer 2 gouttes sur le poignet ou sur la poitrine peu de temps avant le coucher, puis de prendre 3 grandes inspirations. Les mêmes huiles peuvent également être diffusées dans la chambre (via une prise) 1 heure avant le coucher, mais il ne faut surtout pas le faire toute la nuit car l’air serait alors saturé et l’on risquerait une brûlure des sinus. Pour les enfants, la spécialiste recommande quelques gouttes sur un Kleenex glissé sous la taie d’oreiller. En massages enfin, il faut s’assurer de bien mélanger ces huiles essentielles avec d’autres huiles végétales, au risque sinon de provoquer certaines réactions sur la peau.

Ne reste plus qu’à vous souhaiter une bonne nuit.

Découvrez également les conseils pour mieux dormir de la nutritionniste Valérie Espinasse-Rubinski, du professeur de yoga Isabelle Morin-Larbey, et du responsable de vente au rayon literie du BHV Philippe Dinh.

AJOUTER UN NOUVEAU COMMENTAIRE