Plaisir vintage : les boîtes de conserves

publié le vendredi 07 mars 2014 à 15:42

Les conserves font leur grand retour dans nos assiettes. Fini la misérable boîte métallique renfermant des aliments au goût plus que douteux, la conserve se rachète une étiquette vintage et gastronomique digne des palais les plus fins. Leur fer de lance ? La sardine et ses cousins les thons et autres maquereaux.  Bisque d’homard, sardines à la truffe, chaire de crabe royal, thoïonade ou du foie de morue fumé… Le monde de la conserve marine vous tend les bras. 

Getty Images

Getty Images

« Ah qu’on est serrés, au fond de cette boîte… » chantent les uns, tandis que pendant ce temps-là, le cours de la sardine s’affole. Et s’il était possible que les aliments en boîte puissent non seulement conserver les aliments, mais également les sublimer au fil des années, à la manière des grands vins ? Jadis populaire, la boîte de sardines est bel et bien devenue la eat-box des temps modernes.

Alors que la conserve (inventée à Nantes) a fêté l’année dernière ses 200 ans d’existence, la voilà qui s’offre un lifting inattendu, notamment par l’émergence de cantines-épiceries à travers le tout-Paris. Chic ou plus authentiques, ces restaurants décomplexés du métal vantent même les mérites d’une sardine marinée une décennie dans l’huile assaisonnée. Ça la rendrait plus tendre encore, parce qu’à la manière de millésimes, les sardines auraient aussi leurs années… Un met, souvent artisanal, devenu alors gastronomique, que l’on vous proposera d’accompagner de quelques verres de grands crus.

Qui l’eût cru ?

 

 

 

AJOUTER UN NOUVEAU COMMENTAIRE