Du linge de lit «prêt-à-dormir»

publié le Mercredi 26 décembre 2012 à 17:01

Les passionnés de décoration intérieure connaissent déjà les classiques Sonia Rykiel et Kenzo, mais ce qu’ils savent moins c’est que de nouvelles marques ont récemment investi le marché du lit.

Désormais, il est possible d’accorder sa housse de couette à son manteau… de chez Sandro. Vous aimez l’univers kitch tout en broderies et couleurs de chez Manoush? Poussez le vice jusqu’à inviter la marque dans votre chambre à coucher. Et pour celles qui sont plutôt «kawai» («mignon», en japonais ndlr), c’est sur une taie d’oreiller fleurie de chez Paul & Joe Sister qu’elles viendront s’endormir. Une chose est sûre, le prêt à porter s’est emparé du linge de lit, et ce n’est pas pour nous déplaire.

Précédent Cliquez sur l'image pour l'agrandir Suivant

Tags :

AJOUTER UN NOUVEAU COMMENTAIRE

VOUS AIMEREZ AUSSI

Une chambre nuance de gris

C’est le mois du blanc au BHV MARAIS. Découvrez notre sélection pour une chambre dans les tons de gris.

Le top 10 des œuvres de Jeff Koons

L’artiste américain Jeff Koons s’est taillé une jolie cote dans le monde de l’art contemporain. Dans la lignée d’Andy Warhol et autre Roy Lichtenstein, cet enfant chéri du pop art a fait des objets de consommation sa spécialité. En presque 40 ans de carrière, cet ancien courtier de Wall Street signe des œuvres monumentales et colorées qui rejoignent les collections les plus prestigieuses du monde entier. Focus sur 10 de ses créations les plus célèbres. Lire la suite

Les petites robes noires au BHV MARAIS

La petite robe noire s’invite pour les fêtes au BHV MARAIS. Venez découvrir une collection exclusive jusqu’au 31 décembre. Qu’elle soit chic, élégante, décontractée ou les trois à la fois, la petite robe noire est un basique obligatoire du dressing … Lire la suite

Les oeuvres de la Tour Paris 13 réunies dans un livre

Il fallait attendre des heures aux portes de la Tour Paris 13 pour y admirer les oeuvres de ses street-artistes. Il suffit aujourd’hui de se procurer le livre qui les réunit, à paraître le 13 novembre chez Albin Michel. Lire la suite

« Vis-à-vis » : Dans l’intimité des Parisiens

Le temps de la série Vis-à-vis, la photographe américaine Gail Albert Halaban s’est glissée dans la peau des Parisiens en épiant leur quotidien, appareil en main, depuis de l’immeuble opposé. Un travail entre voyeurisme et curiosité naïve à voir absolument.  Quel Parisien … Lire la suite