Le surréalisme à l’honneur du centre Georges Pompidou

publié le mercredi 13 novembre 2013 à 19:46
Meret Oppenheim, Ma Gouvernante, 1936, © Adagp, Paris 2013

Meret Oppenheim, Ma Gouvernante, 1936, © Adagp, Paris 2013

Près de deux-cents oeuvres surréalistes s’installent jusqu’au 3 mars 2014 au centre Georges Pompidou, dans le cadre de l’exposition « Le Surréalisme et l’objet ».

Giacometti, Breton, Dali, Miro ou encore Man Ray n’ont pas fini d’émerveiller les adeptes de la subversion. L’après-guerre fait rage, la réalité fait mal, certains décident de la fuir. Ou de foncer dedans. L’objet pour cible, l’art pour arme, le symbole pour cause (la bonne), la grande famille des surréalistes n’a cessé de s’amuser avec les codes pour mieux les retourner. Si l’on se souvient des ready-made de Marcel Duchamp, moins célèbres sont les multiples détournements opérés par cette bande d’artistes amoureux de l’absurde et de la noire poésie, celle qui pose les questions et y répond. Parfois. Parce qu’on n’a jamais fini de s’interroger sur le sens des choses, celles des surréalistes s’installent sur les étagères du centre Georges Pompidou.

AJOUTER UN NOUVEAU COMMENTAIRE