Ce que le chiffre 6 symbolise en mathématiques

publié le mardi 18 mars 2014 à 09:30
Getty

Getty

On sait comment le 6 s’écrit et se compte, mais on ignore peut être encore ce qu’il représente en mathématiques. A l’occasion de l’opération des 6 jours à petits prix au BHV, Pierre V., professeur de mathématiques, nous éclaire sur la question.

Le chiffre 6, cela vous parle ?

Les cavaliers de l’apocalypse sont quatre, les mercenaires sont sept, les salopards sont au nombre de douze, j’ai bien peur que le nombre 6 soit un peu négligé depuis quelques centaines d’années… Sur le plan de la symbolique, j’ai l’impression que désormais, le nombre 6 est assimilé au chiffre de la bête. Cela explique peut-être qu’il y ait peu de jolies histoires et figures le mettant en jeu !

De façon générale, à quelle catégorie appartient le chiffre 6 ?

On dit que c’est le plus petit des nombres dits « parfaits ». En effet, les diviseurs de 6 sont 1, 2 et 3 (et 6 aussi, qu’on oublie). Et 1+2+3=6. Un nombre est parfait lorsqu’il est égal à la somme de ses diviseurs propres. De manière anecdotique, les Grecs considéraient le nombre 6 comme très fastes.

Et d’un point de vue géométrique, que vous rappelle le 6 ?

Plusieurs choses. Le cube, qui a six faces. Les flocons de neige ont six branches. On les modélise par la forme fractale la plus simple: le flocon de Koch. L’hexagone régulier a également six côtés.

AJOUTER UN NOUVEAU COMMENTAIRE