75 Parisiennes sous l’objectif de Baudouin

publié le lundi 24 mars 2014 à 14:09
clemence krzentowsky CMDP.

Clémence Krzentowsky – crédits : Baudouin

Portraitiste de société, Baudouin a cherché puis photographié pendant six années les « 75 Parisiennes » qui constituent son ouvrage éponyme. Retour sur cette rencontre avec les vraies parisiennes d’aujourd’hui. 

Fifi Chachnil - crédits : Baudouin

Fifi Chachnil – crédits : Baudouin

La Parisienne, ce mythe toujours brigué mais rarement matérialisé, se dévoile enfin sous l’objectif de Baudouin. Et, oh surprise!, La Parisienne est en réalité multiple. Elles sont 75 dans ce cadre précis. Qu’elles s’appellent Mélanie, Blandine ou Laura, ces parisiennes, les vraies, imposent leur personnalité dans leur propre réalité. Une exploration intime, au sein même de leur chez-elles, pour des rencontres aussi diverses que variées. Tantôt barrées, tantôt clichées, ces parisiennes-là mélangent avec doigté panache et auto-dérision.

Alice Bureau - crédits : Baudouin

Alice Bureau – crédits : Baudouin

Élégante comme une Catherine Deneuve, la parisienne de Baudouin a ce feu-follet déjanté dans le regard. Ses manières sont impeccables façon Carole Bouquet, mais elle se retrouve allongée sur ses plaques de cuisson. Son style est sans faille, comme une Inès de la Fressange, et mais elle n’hésite pas à s’allonger sous sa table de salon. Une image dépoussiérée qui n’est toutefois pas complètement déconnectée de ces délicieux clichés sur la femme française. Alors, ces Parisiennes, mythe ou réalité ?

Mélanie Guerin - crédits : Baudouin

Mélanie Guerin – crédits : Baudouin

Caroline Sarfati - crédits : Baudouin

Caroline Sarfati – crédits : Baudouin

Amelie Poulain - crédits : Baudouin

Amelie Poulain – crédits : Baudouin

Diane Pernet - crédits : Baudouin

Diane Pernet – crédits : Baudouin

Chichi Menendez - crédits : Baudouin

Chichi Menendez – crédits : Baudouin

Angie Dinh Van - crédits : Baudouin

Angie Dinh Van – crédits : Baudouin

Vyva de Paris - crédits : Baudouin

Vyva de Paris – crédits : Baudouin

AJOUTER UN NOUVEAU COMMENTAIRE