La première rétrospective française de Bill Viola à découvrir au Grand Palais

publié le mardi 08 avril 2014 à 11:45

Jusqu’au 21 juillet, le Grand Palais fait coup double. En présentant la première rétrospective consacrée à Bill Viola,  le musée organise pour la première fois de son histoire une exposition consacrée à l’art vidéo.  

Affiche de l’exposition © affiche de la Réunion des musées nationaux – Grand Palais, Paris 2014

Affiche de l’exposition
© affiche de la Réunion des musées nationaux – Grand Palais, Paris 2014

Fasciné par l’eau, le désert, la plénitude, les questions sur la vie et les êtres fantasmagoriques, l’artiste américain Bill Viola, 63 ans, est mondialement connu pour ses installations vidéo et ses œuvres monumentales. Il expose pour la première fois en France au Grand Palais, du 5 mars au 21 juillet, un large ensemble de son travail, de ses débuts en 1977 à ses créations les plus récentes.

Bill Viola, Catherine’s Room (détail), 2001. Photo : Kira Perov

Bill Viola, Catherine’s Room (détail), 2001. Photo : Kira Perov

Des films vidéo aux portraits sur plasma, en passant par les pièces sonores, les sculptures vidéo ou les superproductions, tous les genres de l’œuvre de Bill Viola sont à découvrir à travers une cinquantaine d’écrans soit plusieurs heures d’images.

Bill Viola, Going Forth By Day (détail), 2002. Photo Kira Perov

Bill Viola, Going Forth By Day (détail), 2002. Photo Kira Perov

La scénographie de l’exposition, confiée Bobby Jablonski, directrice technique du Studio Bill Viola, et à l’architecte Gaëlle Seltzer, divise l’exposition en trois partie, « Qui suis-je ? Où suis-je ? Où vais-je ? » et mise sur une atmosphère sombre et épurée, pour inciter le visiteur à faire appel à ses sens plutôt qu’à son intellect.

AJOUTER UN NOUVEAU COMMENTAIRE