JEFF KOONS EN CHIFFRES : QUAND L’ART ATTEINT DES SOMMETS

publié le vendredi 21 novembre 2014 à 11:31

52 millions de dollars (38.8 millions d’euros), c’est la somme dépensée par un acquéreur pour l’un des Balloon Dog de l’artiste américain Jeff Koons. Cette transaction en fait l’œuvre contemporaine la plus chère au monde. Et la folie des grandeurs ne s’arrête pas là. Entre fantasme et réalité, les chiffres ne cessent de grimper.

"Il Mondo Vi Appartiene" Exhibition Opening - 54th International Art Biennale

Pour la première rétrospective européenne consacrée à l’artiste et organisée au château de Versailles, le communiqué de presse officiel faisait état de 960.000 visiteurs. Cette exposition, qui s’est tenue de septembre 2008 à janvier 2009 arrive largement en tête de toutes celles organisées par le château de Versailles. Si le site « Louvre pour tous » semble septique face à ces chiffres, on peut se dire que les passions que suscite Jeff Koons sont parties prenantes de la réussite de cette rétrospective.

Rapport annuel 2014 ArtPrice

Rapport annuel 2014 ArtPrice

Le rapport annuel Artprice sur le Marché de l’Art Contemporain,estime que, concernant les recettes générées entre 2013 et 2014, Jeff Koons arrive en deuxième position derrière Jean-Michel Basquiat, mais devant Christopher Wool. Au point que ces trois artistes trustent 22% du marché de l’art contemporain (400 millions d’euros environ). Toujours selon ce rapport, sur les treize œuvres (sur la période juillet 2013/ juillet 2014) dont le prix de vente a dépassé les dix millions d’euros, quatre ont été réalisées par Koons, et quatre par Basquiat.

Communiqué 2014 ArtPrice

Rapport annuel 2014 ArtPrice

Mais le plus surprenant, c’est qu’il était difficile d’imaginer, il y a dix ans, que l’artiste susciterait tant de convoitises. En effet, il y a une décennie, les œuvres de Jeff Koons étaient estimées autour des deux millions d’euros. Vingt ans après, une de ces œuvres côtoient les 40 millions.

Mais cet enjouement concernant les œuvres de Koons s’explique aussi par le contexte favorable du milieu de l’art contemporain. En effet, sur la période de juillet 2013 à juillet 2014, l’art contemporain a généré 1.5 milliard d’euros, soit une augmentation de 40% par rapport à la même période de l’année précédente. Toutefois, même si le contexte explique en partie son succès, on se dit que les œuvres de Jeff Koons ont encore beaucoup à offrir, aussi bien à son propriétaire qu’aux futurs acquéreurs.

AJOUTER UN NOUVEAU COMMENTAIRE