CONFÉRENCE & DÉDICACE : VIRGINIE GREINER, DAPHNE COLLIGNON

publié le vendredi 02 octobre 2015 à 10:41

 CONFÉRENCE & DÉDICACE : VIRGINIE GREINER, DAPHNE COLLIGNON

condérenceetdédicacePour les 90 ans de la création du journal « L’Indochine enchainée »
Conférence animée par Edwy Plenel sur le thème de « L’avenir de la Presse »

 Date : Mercredi 18 novembre 2015

Heure : 17h

Lieu : 2ème étage ESPACE LIBRAIRIE

Titre : Avant l’heure du tigre : la voie Malraux

Editeur : Glénat

Avec la participation de l’essayiste Raoul Marc Jennar et de l’historien Yves Le Jarriel

En partenariat avec les Amitiés Internationales André Malraux

Dans cet élégant roman graphique inspiré de l’autobiographie de Clara Malraux, Nos vingt ans, Virginie Greiner et Daphné Collignon nous proposent un portrait de femme singulier. Elles témoignent à merveille de l’esprit aventureux, du foisonnement artistique et intellectuel d’une époque, tout en rappelant la difficulté pour une femme, aussi brillante soit-elle, d’exister dans l’ombre de celui qui va devenir un grand homme du panthéon culturel français. Clara et André Malraux et Paul Monin créent en 1925 le numéro 1 du journal « L’Indochine enchainée ».

Paris, 1920. Clara Goldschmidt, une jeune et brillante femme de lettres, entre comme traductrice à la revue Action, où elle ne passe pas inaperçue. C’est en fréquentant les milieux d’avant-garde qu’elle fait la rencontre d’un certain André Malraux, avec qui elle va rapidement se marier. Intellectuelle, libre, créative, Clara va cependant réaliser tout le poids de la misogynie de son époque et de son mari. Alors qu’elle l’initie aux arts d’autres civilisations comme les Khmers d’Angkor Vat, alors qu’elle lui ouvre progressivement l’esprit, celui-ci continue de considérer la culture comme « une affaire d’hommes ». C’est d’ailleurs sur une idée d’André que les deux amants décident de partir dans la jungle cambodgienne, à la découverte de ces civilisations et de leurs richesses…

DESSINATRICE

Daphné Collignon est née à Lyon en 1977, enfance nomade, entre Afrique et France. Diplômée de l’école Emile Cohl, elle se lance dans divers projets : expositions, travaux de graphisme, design, illustrations pour livres et presse enfantine. La rencontre avec Isabelle Dethan à Angoulême en 2001 est déterminante. Cette dernière lui propose une histoire à dessiner, et Le Rêve de Pierres sortira 2 ans et demi plus tard. En 2006 et 2007, elle publie en solo le diptyque Cœlacanthes. En 2010, elle participe à l’aventure Destins, son dessin poétique et tourmenté faisant merveille pour illustrer les introspections d’Ellen dans le deuxième tome épisode de la série.

SCENARISTE

Après avoir étudié les arcanes du droit des auteurs, vendu leurs ouvrages en librairie et rédigé des chroniques sur la création BD au sein du magazine BoDoï, Virginie Greiner décide un jour de sauter le pas. Elle publie une première nouvelle fantastique dans le recueil Fées, Sorcières et Diablesses (Librio), puis son poste de journaliste BD la pousse à s’essayer au scénario. Deux premiers albums, Cadavres Exquis et surtout Willow Place qui met en scène les aventures spirites de Conan Doyle en collaboration avec Annabel, sortent successivement. Constatant par ailleurs que les pin-up siliconées sont légion, mais que les lectrices restent les parentes pauvres du fantasme dessiné, elle met au point un ouvrage original consacré à la nudité masculine. Sur des textes érotico-poétiques, elle convainc une cinquantaine de prestigieux dessinateurs de participer à l’aventure d’En Mâles de Nus, publié aux Editions Attakus. Sa rencontre avec Frank Giroud l’amène à co-écrire avec lui Pâques avant les Rameaux (collection Secrets de Dupuis). Et c’est donc avec beaucoup d’enthousiasme qu’elle rejoint l’équipe de Destins pour y écrire Le Fils sur un dessin de Daphné Collignon.

L’AUTEUR
Raoul Marc Jennar raconte et décrypte comment André Malraux construit la naissance de son engagement politique.
Parti en Indochine, André Malraux est passé de la plus totale indifférence politique à l’engagement révolutionnaire et humaniste. Que s‘est-il passé pendant ces 26 mois ?
Ce livre explore un aspect délaissé de la vie de Malraux : son cheminement vers la conscience politique et la défense de la dignité humaine partout où elle est écrasée.
Un éclairage essentiel sur cette tranche de vie trop peu connue et pourtant décisive pour comprendre son oeuvre et son action.

L’AUTEUR
Raoul Marc Jennar est un essayiste français d’origine belge, spécialiste de politique internationale notamment en ce qui concerne l’Europe mais aussi le Cambodge. Docteur en science politique, diplômé des universités belge et française il a publié de nombreux ouvrages sur l’Europe, le Cambodge et sur l’ONU ainsi que plusieurs articles. Raoul Marc Jennar collabore régulièrement au mensuel Le Monde Diplomatique.
A partir de 1968, il enseigne le français dans des établissements d’enseignement secondaire en Belgique tout en poursuivant des études de journalisme, puis de science politique. Il quitte l’enseignement dix ans plus tard pour des fonctions de conseiller au gouvernement, puis au
parlement. Il travaille au cabinet des affaires étrangères en janvier 1979, lorsque l’armée vietnamienne met fin au régime des Khmers rouges. Un dossier qui va déterminer le reste de son existence.
Raoul M. Jennar a participé à l’appareil critique du tome II des OEuvres complètes de Malraux dans la Bibliothèque de la Pléiade.

L’AUTEUR
Yves Le Jariel, fils d’un administrateur des Services civils, est né à Saigon en 1942. Historien de l’Indochine coloniale, il est l’auteur d’une étude sur Phan Bol Chau, le leader du nationalisme vietnamien avant Ho Chi Minh, éditée en 2009.
Préface de Jean Lacouture. L’histoire de cet avocat lyonnais qui, à la suite de cruelles blessures de guerre, parti exercer son métier en Indochine, où sans se poser en militant révolutionnaire ou en leader, il combattit les injustices coloniales et découvrit, au fil de sa route, les cultures annamite (on ne disait pas encore vietnamienne) et chinoise, s’associant notamment à Malraux pour publier une Indochine – interdite par le Gouverneur général, elle devint L’Indochine enchaînée –, n’est pas belle seulement parce qu’elle est celle de la défense d’une juste cause mais aussi parce qu’elle décrit un combat qui sut ne pas verser dans l’hystérie, et fit mieux sa part à la raison qu’à la passion.

 

Retrouvez le planning des dédicaces du BHV MARAIS en cliquant ici

AJOUTER UN NOUVEAU COMMENTAIRE

PLUS D'INFOS SUR...

LE BHV MARAIS

Situé au cœur de l’historique quartier du Marais, LE BHV MARAIS reste le magasin emblématique. Lire la suite

VOUS AIMEREZ AUSSI

PLANNING DES DÉDICACES DE LA LIBRAIRIE DU BHV MARAIS

Découvrez le planning des dédicaces et conférences au 2ème étage du BHV MARAIS Lire la suite